Une amende d’environ 20 millions d’euros pour les entreprises imprudentes en matière de cybersécurité

Le gouvernement du Royaume-Uni a décidé d’instaurer une amende pouvant aller à 20 millions d’euros environ (17 millions de livres) pour les entreprises ayant une cybersécurité défaillante. Cette amende est prévue pour les sociétés exerçant dans une industrie jugée ‘critique’ comme les transports, la santé, l’énergie, ou les infrastructures numériques.

L’objectif est de pousser ses entreprises à se mettre en règle en matière de cybersécurité. Le gouvernement espère ainsi que les entreprises mettront en place de meilleures formations sur la cybersécurité pour les employés, et qu’elles seront capables de répondre immédiatement à tout type d’intrusions.

Cette décision du gouvernement a été adoptée après une série d’attaques. Une étude commandée par le gouvernement britannique a révélé que 46% des entreprises interrogées avaient subi une attaque informatique et que beaucoup de ces sociétés n’avaient pas mis en place les protections élémentaires. En outre, les cyberattaques ont coûté pas moins de 33 milliards d’euros aux entreprises britanniques en 2016.

Même si l’amende est prévue d’être appliquée en dernier recours, le Royaume-Uni espère que les entreprises vont adopter les mesures idoines pour pallier aux attaques.

TIC MAGAZINE BF

Laisser un commentaire