A la Une Actualités Réseaux Sociaux

Facebook signale une nouvelle violation de la vie privée des utilisateurs

Le géant des médias sociaux Facebook a révélé mercredi un nouvel incident concernant la vie privée des utilisateurs. L’entreprise a déclaré qu’elle continuait à partager les données des utilisateurs avec environ 5 000 développeurs, même après l’expiration de l’accès à leur application. L’incident est lié à un contrôle de sécurité que Facebook a ajouté à ses systèmes après le scandale de Cambridge Analytica début 2018.

Répondant aux critiques selon lesquelles elle permettait aux développeurs d’applications d’avoir trop accès aux informations des utilisateurs, Facebook a ajouté à l’époque un nouveau mécanisme à son API qui empêchait les applications d’accéder aux données d’un utilisateur si celui-ci n’utilisait pas l’application pendant plus de 90 jours. Cependant, Facebook a déclaré avoir récemment découvert que dans certains cas, ce mécanisme de sécurité ne s’était pas activé et avait permis à certaines applications de continuer à accéder aux informations des utilisateurs même après la date limite de 90 jours.

Konstantinos Papamiltiadis, vice-président des partenariats de la plateforme Facebook, explique que les ingénieurs ont réglé le problème le jour même où ils l’ont trouvé. Il ajoute que l’entreprise a également analysé les registres internes pour déterminer l’étendue de la violation. « D’après les données dont nous disposons pour les derniers mois, nous estimons actuellement que ce problème a permis à environ 5 000 développeurs de continuer à recevoir des informations », précise-t-il.

La société n’a pas précisé combien d’utilisateurs étaient concernés, et leurs données ont été mises à la disposition des développeurs d’applications même après qu’ils aient cessé d’utiliser l’application.

Facebook modifie ses conditions pour les dev

La bonne nouvelle, selon Facebook, est que ses systèmes n’avaient pas divulgué plus de données que ce que les utilisateurs avaient initialement autorisé à l’application, ce qui signifie que, à moins que les utilisateurs aient changé les détails de leur profil, les applications avaient déjà ces données sur les utilisateurs dans leurs fichiers.

Mais outre la divulgation d’une nouvelle violation de la vie privée, Facebook a également annoncé de nouvelles conditions et politiques pour sa plateforme de développement.

Konstantinos Papamiltiadis explique que les nouvelles conditions limitent les informations que les développeurs peuvent partager avec des tiers sans recevoir le consentement explicite des utilisateurs de Facebook, et garantissent également que les développeurs comprennent clairement qu’ils ont la responsabilité de protéger les données des internautes s’ils utilisent la plateforme et la base d’utilisateurs de Facebook pour créer leur propre entreprise.

Ces derniers mois, Facebook a intenté plusieurs procès contre les développeurs d’applications qui ont abusé de sa plateforme, et les nouvelles conditions et politiques des développeurs constitueront une nouvelle arme dans l’arsenal juridique de la société contre les développeurs qui enfreignent ses règles.

Source: Zdnet

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient. Accepter En savoir plus

NEWSLETTER

Inscrivez-vous et recevez régulièrement des arletes par mail

Vos informations ne seront pas partagées