Présentation plan d’action de Programme Tic au Faso (PROTAF) 2018

Le mercredi 11 avril 2018, le promoteur du PROTAF, Wangnin Zerbo a tenu à présenter aux acteurs et partenaires, le plan d’action du programme de l’édition 2018.

Attendu du 16 avril au 20 décembre 2018, le PROTAF va couvrir 20 communes de 8 régions du Burkina Faso (centre, centre-est, centre-ouest, haut-bassins, centre-sud, centre-nord, boucle du Mouhoun). Avec comme activité innovatrice, une campagne de sensibilisation sur les conséquences irréversibles du mauvais usage des TIC en milieu scolaire et estudiantin. Quatre lycées et cinq universités en bénéficieront.  Cette campagne semble la bienvenu vu les dérives des jeunes burkinabè sur les réseaux sociaux.

 La tournée de formation en informatique et bureautique va concerner les travailleurs des 20 communes sélectionnées. Il s’agit d’apporter une connaissance à ces derniers qui leur permettra d’user des TIC pour des besoins sans avoir à se déplacer sur Ouagadougou. La rencontre technique portera sur les réseaux sociaux, outils très important de nos jours mais qui constituent un danger lorsqu’ils ne sont pas employés convenablement. La foire internationale de l’informatique et de la technologie (FIIT) aura lieu dans la commune de Yako et réunira des acteurs du domaine des TIC au Burkina et aussi de la sous-région. En marge de la journée de l’indépendance commémorée le 11 décembre, sera organisé comme à l’accoutumée, le salon des TIC qui rassemblera les acteurs des TIC autour d’expositions et d’échanges.

L’édition 2017 a connu un bilan satisfaisant ; 862 personnes des 10 communes choisies ont bénéficié de la formation et de la rencontre b-web (technique bancaire qui permet de réaliser des mouvements sur son compte à partir du mobile), 78 ordinateurs et 98 smartphones ont bénéficié de l’installation de logiciels et applications. Une activité récréative à l’attention des enfants dénommée « TIC arbre de noël » a rassemblé les enfants des différents acteurs autour de jeux et aussi de technologie. Cette activité est également au programme du PROTAF 2018.

Le promoteur de l’évènement attend former 1500 travailleurs dans les 20 communes pour cette édition et de les amener à utiliser convenablement et efficacement les réseaux sociaux, éditer le guide de bon usage des réseaux sociaux à l’attention des enfants. 30 points des comportements à bannir face aux réseaux sociaux seront développés dans ce guide.

Pour la réalisation de cette activité, une somme d’environ 64 millions doit être décaissée. Le promoteur semble pessimiste pour l’obtention du budget ; surtout que depuis le début des activités, le PROTAF n’a jamais bénéficié de la moitié de son budget, dit-il.  Concernant les appuis étrangers, Wangnin Zerbo ne veux pas en entendre parler, « je veux que dans 10 ans on puisse dire que PROTAF a été pensé et fait par les burkinabè. Je veux montrer à tous ces jeunes que c’est possible et je veux qu’on y arrive », déclare-t-il.

TIC MAGAZINE BF

Laisser un commentaire